Devenir soi

Devenir soi-même est un appel au croisement de la philosophie, de la spiritualité, et de la psychologie.

Quelques articles dont la visée est de travailler à l’articulation indispensable entre ces trois domaines. Tenir ces trois dimensions vient de l’exigence de l’anthropologie biblique. Négliger une dimension, c’est amputer la Création, ce que Dieu a posé en nous comme équilibre.


« Va vers toi-même. »

Gn 12,1, traduction littérale

Vers plus d’individualité dans l’Eglise : Søren Kierkegaard et Carl Jung

Mes propres épreuves de vie m’ont poussé depuis deux ans à lire davantage de psychologie et de philosophie. Le devenir-humain qu’implique la vie à la suite du Christ, vrai homme, convoque ces deux sciences qui nourrissentLire la suite « Vers plus d’individualité dans l’Eglise : Søren Kierkegaard et Carl Jung »


« Oser à fond être soi-même, oser réaliser un individu, non tel ou tel, mais celui-ci, isolé devant Dieu, seul devant l’immensité de son effort et de sa responsabilité: c’est là l’héroïsme chrétien, et, avouons-le, sa rareté probable. »

Kierkegaard, Traité du désespoir

Derniers Articles

Être contemporain ou se rendre contemporain : la foi entre passivité et activité, entre don et tâche.

Dans la suite de l’article intitulé La contemporanéité du Christ comme condition de possibilité, engageons notre réflexion sur l’ambivalence savoureuse de ce concept. Analysant les développements de Kierkegaard dans les Miettes philosophiques, nous en constations une fois de plus l’ambiguïté propre à sa pensée. D’un côté, la contemporanéité permet le don de la foi (celleLire la suite « Être contemporain ou se rendre contemporain : la foi entre passivité et activité, entre don et tâche. »

La contemporanéité du Christ comme condition de possibilité

Après plusieurs articles de recherche portant sur la thématique de l’articulation entre la vie dans l’Esprit et la pratique des sacrements, après de nombreuses lectures, des prises de position plus ou moins adroites de ma part, comme à tâtons, je pense pouvoir suggérer de quoi fonder philosophiquement une théologie de la vie dans l’Esprit. AyantLire la suite « La contemporanéité du Christ comme condition de possibilité »

Pour une théologie et une pastorale de l’existence

Dans mon article intitulé De l’objectivité de la métaphysique à la subjectivité existentialiste : prendre acte de l’évolution de notre conception de la réalité[1], je tournais nos regards vers le déplacement de la conception philosophique de la réalité qui percute de plein fouet la pastorale qui, elle, n’a pas suivi cette évolution : elle reste ancrée unilatéralementLire la suite « Pour une théologie et une pastorale de l’existence »

De l’objectivité métaphysique à la subjectivité existentialiste : prendre acte de l’évolution de notre conception de la réalité

Après avoir écrits plusieurs articles sur cette thématique de l’articulation de la vie dans l’Esprit et de la pratique des sacrements, voici qu’elle prend depuis peu une profondeur que je ne soupçonnais pas, mais qui me donnait raison, non pas tant sur mes positions (c’est à vous lecteurs de me dire si tant est queLire la suite « De l’objectivité métaphysique à la subjectivité existentialiste : prendre acte de l’évolution de notre conception de la réalité »

Chargement en cours…

Un problème est survenu. Veuillez actualiser la page et/ou essayer à nouveau.

Me suivre

Recevez du nouveau contenu directement dans votre boîte de réception.